Le manque de sommeil, une des causes des accidents de la route

Le manque de sommeil est le premier facteur de décès sur les routes. Plus de 25% des accidents graves s’explique par la fatigue et la somnolence, ce qui implique que les usagers doivent prendre certaines dispositions pour éviter d’éventuels dégâts.

Sur la route, la fatigue risque de vous endormir à vie

Les éléments qui favorisent la somnolence au volent sont nombreux, comme le fait de rester en éveil pendant plus de 17h. Cela réduit les réflexes de l’automobiliste, qui présente ainsi les mêmes symptômes qu’un usager de la route ayant un taux d’alcoolémie de 0,5g/l dans le sang. D’autres facteurs, comme l’accumulation de plusieurs heures de sommeil en retard, la conduite entre 2h et 5h et entre 13h et 16h, le manque de repos lorsqu’on effectue de longues distances et la prise de certains médicaments peuvent aussi favoriser la fatigue et la somnolence au volant.

Pour éviter d’éventuels accidents, on doit éviter de conduire à certains moments, car la vigilance baisse à une certaine heure. Le conducteur doit également éviter de combattre la fatigue, mettre la climatisation en marche pour bénéficier d’une température plus fraîche et rendre les réflexes efficaces. L’automobiliste doit surtout dormir le plus possible afin de rester éveillé et réduire les risques d’accidents. En effet, une personne qui veille pendant 24h réagit de la même manière qu’une personne qui a 1g d’alcool dans le sang.

Conseils pour une route plus sure